DOSSIER : Le Glossaire du Store

Pourquoi proposer un Glossaire du Store ? Le monde du store est truffé de termes techniques. Ni plus ni moins que dans d’autres domaines. Il est cependant bien utile de les connaître pour savoir de quoi on parle.

Armature

On appelle armature d’un store, l’ensemble de la partie métallique sans la toile.
Par opposition la partie textile du store s’appelle : la toile.

Avancée

toile de store : Mesurer l'avncée
Mesure de l’avancée d’une toile de store banne

On appelle « avancée » ou « extension » ou encore « hauteur », la mesure du déploiement du store. La mesure se fait perpendiculairement au mur du logement ou du local. Les stores on traditionnellement une avancée multiple de 50 cm. (150 cm. 200 cm. 250 cm. 300 cm. etc …). On distingue l’avancée du store proprement dite, de l’avancée de la toile, qui est normalement plus grande, pour tenir compte de l’enroulement.
Pour savoir comment mesurer l’avancée de votre toile, cliquez ici.
Pour commander une nouvelle toile de store, cliquez ici.
Pour savoir s’il faut ou non rajouter 30 cm, cliquez ici.


Bâche

Voir toile de store.


Barre de charge

Barre de charge
Barre de charge

On appelle « barre de charge » le tube du store qui monte et descend. Sur les premiers stores, ce tube était très lourd et en fonte, et permettait par gravité d’assurer la tension de la toile sous son propre poids.

Sur les stores modernes, ce sont les ressorts des bras du store qui remplissent cette fonction de tension. Mais le nom est resté.


Brise-vue de balcon

Barre porteuse

Barre porteuse
Barre porteuse

On appelle ‘barre porteuse » le tube de section carrée, le plus souvent de 40 mm x 40 mm qui sert à la fois à fixer les bras du stores, et au mur.

Tous les stores n’ont pas de barre porteuse. Cela concerne surtout les stores monoblocs.



Chaîne

Chaîne et trame d'une toile de jute
Chaîne et trame d’une toile de jute

Un tissu est formé du croisement de deux ensembles de fils : la chaîne et la trame. On appelle « fils de chaîne » ou « chaîne » les fils disposés verticalement.
En matière de confection de toiles de stores, la chaîne est elle aussi verticale, et constitue donc les rayures quand elles existent.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fil_de_cha%C3%AEne


Coefficient de transmission thermique

Capacité à limiter les transferts thermiques par conduction entre l’extérieur et l’intérieur d’un local. Défini dans les règles Th-U de la réglementation thermique «  RT 2005 », il s’exprime en W/(m2.K). Pour chaque produit considéré (ex : fenêtre associée ou non à une fermeture, …), on distinguera différentes notations :

– Uw : Coefficient de transmission thermique d’une fenêtre. Ce coefficient représente la capacité de celle-ci à conserver la température intérieure. Plus le Uw est faible, plus la fenêtre est isolante.
– Uws : Capacité d’une fenêtre, associée à une fermeture (ou une protection solaire) en position fermée, à conserver la température intérieure.
– Ujn : Coefficient de transmission thermique « jour/nuit »  qui représente la capacité de l’ensemble « fenêtre-fermeture » à conserver la température intérieure en prenant en compte la position ouverte (ex : le jour) et la position fermée (ex : la nuit) de la fermeture : Ujn = (Uw + Uws)/2
– Uc : Coefficient de transmission thermique du coffre d’un volet roulant.


Coefficient d’ouverture (Co)

Rapport entre la surface des vides et la surface totale de la toile. Il mesure donc le pourcentage d’ajours dans un tissu. Il permet de comparer le degré de visibilité vers l’extérieur, un pourcentage peu élevé caractérisant un tissu très fermé. Indépendant de la couleur de la toile, il est déterminé selon la norme NF EN 14500, à partir du coloris le plus foncé disponible pour la toile considérée.


Coffre – Store coffre


Contrôle de l’opacité

Capacité du produit en position déployée et fermée à empêcher la vision de la lumière extérieure. La performance des produits s’exprime par le niveau d’éclairement (en lux) pour lequel un observateur ne perçoit aucune lumière, le textile ou l’ensemble du produit étant illuminé.


Déploiement

Voir avancée


Eclairement (E)

Quantité de lumière reçue par une surface et exprimée en lux. Il s’agit du rapport entre le flux lumineux reçu par une surface et la taille de cette surface (densité de flux lumineux reçu). Il est fonction de l’angle d’incidence du rayonnement.

L’éclairement d’une surface est inversement proportionnel au carré de sa distance à la source lumineuse. La valeur de l’éclairement se mesure grâce à un luxmètre.


Extension

Voir avancée.


Facteur solaire

Selon la norme NF En 14501, le facteur solaire est « le rapport entre l’énergie solaire totale transmise dans un local à travers une baie vitrée et l’énergie solaire totale incidente sur cette baie ». De manière plus générale, il s’agit de la capacité de la baie vitrée à transmettre l’énergie du soleil (sous forme de chaleur).

Défini dans les règles Th-S de la réglementation thermique «  RT 2005 », le facteur solaire est compris entre 0 et 1. Pour chaque produit considéré (ex : vitrage, menuiserie, …), on distinguera différentes notations :

– g : facteur solaire du vitrage,
– gtot : facteur solaire de l’ensemble « vitrage et protection solaire (ou fermeture) »,
– Sf : facteur solaire de la menuiserie (cadre de la baie vitrée) qui dépend de son matérieu et de sa couleur,
– Sw : facteur solaire de la baie vitrée (cadre et vitrage), qui se calcule selon la formule suivante : s • Sw = s • g + (1- s) • Sf
– Sws : facteur solaire de la baie vitrée et de sa protection solaire (ou fermeture), qui se calcule selon la formule suivante : s • Sws = s • gtot + (1- s) • Sf


Fils de chaîne

Voir chaine

Fin de course

Voir limiteur de course


Fixation

On appelle « fixation » ou « finition » la manière dont la toile de store se finit à chaque extrémité. ces « fixations » permettent comme leur nom l’indique de fixer la toile à l’armature du store.
Les modes de fixation les plus courants sont :

  • les joncs
  • Les fourreaux.
  • Les agrafes.
  • les clips
  • Les vis
  • La colle ou le ruban adhésif.

On distingue la « fixation haute » qui est celle où la toile de store se fixe au tube d’enroulement, et la « fixation basse » qui est celle où la toile du store s’attache à la barre de charge.

Quand il est indépendant, et non cousu, le lambrequin a lui aussi une fixation.On parle tout simplement de fixation du lambrequin.


Flasque latérale

Carter métallique ou en plastique qui vient masquer la béance d’un tube, (barre de charge ou tube d’enroulement).
Sa fonction est purement esthétique. La flasque vient finir et habiller le store, en améliorant son rendu visuel.


Flux lumineux

Quantité de lumière émise par seconde par une source lumineuse dans toutes les directions. Il tient compte de la sensibilité de l’oeil humain et se mesure en lumen (lm). Une source lumineuse d’1 W émet par exemple un flux de 683 lm.


Flasque latérale

Les flasques latérales quand elles existent, sont situées de chaque côté de la barre de charge. C’est un élément esthétique, un simple carter de protection qui vient boucher la barre de charge en améliorant le fini, et l’aspect esthétique.
Les flasques sont soit simplement emboitées, soit vissées.
Si vous remplacez les vis, préférez des vis inox qui résisteront mieux à la corrosion.


Fourreau

Repli large d’une toile de store à l’intérieur duquel on glisse un tube. Souvent celui de la barre de charge.

La largeur du fourreau est fonction du diamètre du tube à glisser à l’intérieur. La fonction utilisée pour le calcul est la suivante : Repli à plat = (diamètre du tube x Pi) /2 + (jeu)

Exemple : Le diamètre du tube est de 50 mm. (50 X 3.14)/2 + 2 centimètres de jeu = 100 mm Le fourreau à plat est de 100 mm. Le tube à l’intérieur aura un diamètre de 50 mm.


Gorge

La gorge est la rainure en creux, ou cavité, qui court le long du tube d’enroulement ou barre de charge.

Elle revêt une grande importance, puisque c’est là que l’on va venir insérer insérer la toile de store.

La toile ne pourra plus ressortir, car elle sera bloquée par la surépaisseur du jonc à l’intérieur de l’ourlet.


Grammage

Le tissu des toiles de stores se caractérise notamment par son poids au mètre carré, qu’on appelle grammage. Une toile de store moderne et de qualité a un grammage qui avoisine les 300 grammes par mètre carré.


Intensité lumineuse (Iv)

Densité de flux lumineux (flux lumineux par unité de surface) émise dans une direction donnée. Elle s’exprime en candela (cd) et dépend du flux et de l’angle de rayonnement.


Isolation thermique

Principe qui limite les transferts thermiques entre un milieu chaud et un milieu froid.


Lambrequin

Bandeau de toile accroché à l’extrémité du store en position verticale.
Sa fonction est essentiellement esthétique : Il habille le store, et masque les bras au regard.
Il est utilisé aussi pour se protéger de la lumière rasante du soleil, particulièrement en fin de journée. Cela concerne surtout les expositions Ouest et Nord-Ouest.
La forme des lambrequins est variable. On parle de forme droite, ou de vague. Il existe différentes vagues, qui ont en commun d’être un peu dépassées.


Limiteur de course

Dispositif qui empêche l’application d’un mouvement au delà d’une certaine limite. De manière générale, il s’agit d’une butée, d’un arrêt, …


Lumen

Unite de mesure qui représente un flux lumineux émis dans un angle solide de 1 stéradian par une source ayant une intensité lumineuse de 1 candela. (1 lm = 1 candela x stéradian).


Luminance (L)

Intensité lumineuse émise par une surface et elle s’exprime en candela par m² (cd/m²). La lumière émise par la surface peut provenir de la surface elle même (lampe…) ou être réfléchie ou transmise par cette surface. On parle alors respectivement de luminance primaire et de luminance secondaire. La valeur de la luminance se mesure grâce à un luminancemètre.


Lux

Unité de mesure qui représente l’éclairement d’une surface recevant un flux lumineux uniformément réparti de 1 lumen par mètre carré. (1 lux = 1 lm/m²)


Toile de store

Toile de store
Toile de store

D’une manière générale, on appelle toile de store ou bâche, une pièce de tissu confectionnée sur mesure destinée à être installée à demeure sur une armature métallique appelée store.

Les toiles de stores se distinguent selon différents critères :


Trame

Chaîne et trame d'une toile de jute
Chaîne et trame d’une toile de jute

Un tissu est formé du croisement de deux ensembles de fils : la chaîne et la trame. On appelle « fils de trame » ou « trame » les fils disposés horizontalement.
En matière de confection de toiles de stores, la trame est elle aussi horizontale. Elle est donc perpendiculaire aux rayures quand elles existent.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fil_de_cha%C3%AEne


Tube d’enroulement

Tube d'enroulement
Tube d’enroulement

On appelle « tube d’enroulement », le tube cylindrique qui enroule la toile de store.

Il peut être manœuvré manuellement à l’aide d’un treuil et d’une manivelle, ou bien électriquement.



Mesure de la largeur d'une toile de store banne
Mesure de la largeur d’une toile de store banne

Largeur

On appelle largeur, la mesure du store parallèle au mur du local ou du logement. La largeur du store est souvent légèrement différente de la mesure de la largeur de la toile. Ceci est normal : La toile est souvent plus petite, pour éviter qu’elle ne frotte latéralement en s’enroulant sur les supports du tube d’enroulement.


Treuil

Treuil de store
Treuil de store

On appelle treuil l’organe dans lequel on accroche la manivelle et qui sert à manœuvrer le store. Le treuil permet d’ouvrir et de fermer le store.







Jonc

Le jonc d'une toile de store
Le jonc d’une toile de store

C’est incontestablement l’élément du store qui fait le plus parler. Un jonc est tout simplement une baguette en plastique insérée dans un ourlet de la toile. L’ensemble est ainsi suite inséré dans la gorge du tube (tube d’enroulement ou barre de charge).


Opaque

Se dit d’un matériau qui ne laisse pas passer la lumière. Les matériaux opaques assurent l’occultation totale. Deux niveaux d’opacité existent en fonction de l’atténuation de l’intensité de la source lumineuse.


Ourlet


Ourlet renforcé


Projection – Store à projection

Polyester

Le polyester est un textile, fabriqué à partir de fils ou de fibres de polyester. C’est un nom abrégé pour un polymère artificiel synthétique, plus communément appelé type polyéthylène téréphtalate (PET).
Il est fabriqué en mélangeant de l’éthylène glycol et de l’acide téréphtalique.
Le polyester est une sorte de plastique.

Inventé en 1941 le polyester a connu un pic de popularité dans les années 1970, quand il était perçu comme une fibre miracle.
Il a de nos jours une réputation fondée de tissu bon marché.
Son utilisation en toiles de stores est réservée aux pays d’Asie du sud-est. Elle est en tout état de cause à proscrire eu égard à leurs piètres performances en matière de protection thermique, contre les UV, et transmission lumineuse


Rayonnement solaire

Au contact d’une paroi, le rayonnement solaire se scinde en trois parties :

– Facteur de réflexion ? (rhô) : Rapport entre le flux réfléchi vers l’extérieur et le flux incident.
– Facteur de transmission ? (tau) : Rapport entre le flux transmis vers l’intérieur et le flux incident.
– Facteur d’absorption ? (alpha) : Rapport entre le flux absorbé par la paroi et le flux incident.

Transmission + réflexion + absorption = 100 %

Cette répartition se fait sur les plans lumineux et thermique. ?, ? et ? permettent de caractériser les performances des toiles et des lames. La valeur de chacune de ces composantes dépend de la longueur d’onde. La mesure de ces caractéristiques au spectrophotomètre permet d’établir les courbes spectrales de chaque toile ou lame.


Semi-coffre – Store semi-coffre


Store banne

store banne
store banne

C’est vraisemblablement le dispositif de protection solaire le plus répandu. Il a en effet tous les avantages :

  • Économique
  • Modulable
  • Esthétique
  • Efficace


Stores extérieurs

Dispositif d’occultation de la baie destinés à clore en complément et/ou protéger une ouverture (ex : fenêtre, porte, …) et placés à l’extérieur de l’enveloppe d’un bâtiment.


Stores intérieurs

Dispositif d’occultation de la baie destinés à clore en complément et/ou protéger une ouverture (ex : fenêtre, porte, …) et placés à l’intérieur de l’enveloppe d’un bâtiment ou entre 2 vitrages d’une baie vitrée.


Traditionnel – Store traditionnel


Translucide

Se dit d’un matériau transmettant la lumière de manière diffuse et au travers duquel les objets apparaissent flous.


Transparent

Se dit d’un matériau transmettant la lumière par réfraction et au travers duquel les objets sont visibles avec netteté.


Tube d’enroulement

Ce dit du tube sur lequel s’enroule la toile de store.


Monobloc – Store monobloc

Store monobloc
Store monobloc

Un store monobloc est un modèle de store banne d’un seul tenant, d’où son nom. <br> Les bras sont fixés sur une barre porteuse constitué d’un tube carré. <br> Le store monobloc se fixe simplement en le glissant directement dans les supports muraux. Son montage s’en trouve grandement facilité, par rapport à d’autres stores comme les stores traditionnels pour lesquels l’installation est plus délicate. <br> On reconnait le store monobloc à coup sur, grâce à la présence de la barre porteuse. S’il n’y en a pas, alors, il ne s’agit pas d’un store monobloc.

Veranda – Store de véranda

Il s’agit d’un store banne qui s’installe sur une véranda ou une verrière. Sa particularité est de pouvoir travailler à plat,sans bras, contrairement à un store banne qui lui a des bras, et demande toujours une certaine inclinaison. Le mécanisme est particulier et est constitué de coulisses latérales, et de de drisses de rappel et de poulies de renvoi.




Velum – Velum romain – Velarium

Velum romain - Velarium
Velum romain – Velarium

Il est constitué d’une toile suspendue sur des cables. Il est possible de manoeuvrer la toile en avant ou en arrière, pour la déployer, ou la refouler. Quand elle est repliée sur le mur, la toile est compactée en « accordéon ».

L’origine du vélum est très ancienne et remonte certainement à l’époque romaine. A Rome, le Colisée en était notamment équipé.

Aujourd’hui, on le rencontre surtout à la terrasse des cafés hotels et restaurants, et plus rarement chez les particuliers qui lui préfère le store banne ou la pergola.


Véranda

Galerie couverte en construction légère, rapportée en saillie le long d’une façade, pouvant être fermée pour servir de serre, de jardin d’hiver, etc.


Verrière

Toiture/châssis vitré d’un vaste local.

Peut désigner aussi une grande paroi verticale vitrée.


Watt

Unité de mesure de la puissance, et des flux énergétique et thermique. Un watt représente la puissance nécessaire au transfert d’une énergie de 1 joule pendant 1 seconde.


Wattheure

Valeur de travail que produit un watt en une heure.


Sources

Actibaie – Groupement professionnel des Portes Portails Volets et Stores – https://www.actibaie.org/
Wikipedia – https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Accueil_principal
Suivez-nous, Likez-nous !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.